Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 19:38
Dans un premier temps, la Cunard relie le Royaume-Uni et les États-Unis pour le transport de courrier. Aussi est-elle autorisée, de même que la White Star Line, à placer le préfixe RMS (Royal Mail Ship) devant le nom de tous ses navires.

En 1840, le premier navire à vapeur de la Cunard, le Britannia, commence à naviguer entre Liverpool et Boston, marquant le début d'un service régulier avec des navires à vapeur pour les passagers et les cargaisons. La Cunard doit faire face à de nombreux concurrents au Royaume-Uni, en France, aux États-Unis et en Allemagne, mais elle reste un des leaders du marché des transatlantiques. Bien que ses navires ne soient ni les plus grands ni les plus impressionnants, ils sont néanmoins les plus sûrs, par contraste avec la White Star, propriétaire infortuné du Titanic.


Les plus grands paquebots de la Cunard avant la guerre de 1914 furent le Mauretania et le Lusitania. À partir de 1929, la Cunard traverse une grave crise financière, qui a principalement pour cause la Grande dépression des années 1930. La Cunard doit arrêter la construction du futur Queen Mary dès 1931, pour des raisons financières. Sous la pression du gouvernement britannique qui assure leur survie, Un accord de fusion est signé entre la Cunard et la White Line le 30 décembre 1933. Celle-ci intervient le 10 mai 1934. La compagnie White Star-Cunard Line est créée : elle est détenue à hauteur de 62 % par les anciens propriétaires de la Cunard, le reste revenant aux anciens propriétaires de la White Star. Le premier navire lancé par la nouvelle société est le Queen Mary (compromis entre les suffixes en -ic et en -ia des deux compagnies). Plusieurs navires de grande taille, atteints par la limite de l'âge, sont envoyés à la ferraille : l’Olympic et le Mauretania. L'année a en effet été difficile : là où le nombre de passagers transatlantiques dépassait le million avant 1930, 1934 n'en voit que 460 000. L’Olympic, qui transportait en moyenne 950 passagers par traversée dans les années 1920 n'en a plus que 233 lors d'une traversée de mai 1934, ce qui explique les changements voulus par la compagnie. Dans les années 1930, le Queen Mary enleva le Ruban bleu. En 1949, la Cunard acquiert le capital de la White Star-Cunard Line et la rebaptise Cunard Line. À partir de cette date, seuls le Georgic et le Britannic (troisième du nom) continuent à porter le drapeau de la White Star Line, le reste de la flotte battant pavillon de la Cunard Line. Ils sont retirés du service respectivement en 1956 et en 1960. Dans les années d'après-guerre, avec le renfort du Queen Elizabeth, la Cunard fut le seul armement à proposer un service hebdomadaire entre l'Europe et l'Amérique du Nord. La ligne la plus densément exploitée était la ligne Southampton-Cherbourg-New York, qui survécut jusqu'en 2000. Depuis, les traversées du Queen Mary 2 entre l'Angleterre et les États-Unis sont directes.

Depuis plus d'un siècle et demi, la Cunard domine, par sa renommée, les compagnies maritimes mondiales, aussi bien pour les traversées transatlantiques que pour les croisières. Ses navires ont joué un rôle important dans le développement de l'économie mondiale et ont participé à toutes les guerres britanniques, de la Guerre de Crimée à la Guerre des Malouines en passant par les deux Guerres mondiales.

La fréquentation des lignes maritimes a commencé à baisser vers la fin des années 1950, alors que la concurrence de l'avion à réaction se faisait de plus en plus présente. En quelques années, la plupart des grands paquebots transatlantiques furent désarmés ou reconvertis, et le dernier navire de ce type à être lancé fut le Queen Elizabeth 2 en 1969. De 1975 à 2004, le Queen Elizabeth 2 (70 300 tonnes) fut quasiment l'unique navire à assurer la traversée de l'Atlantique Nord, recréant ainsi un intérêt pour ce type de transport. Il a été remplacé aujourd'hui dans son itinéraire transatlantique par le Queen Mary 2 (150 000 tonnes), qui perpétue la tradition de la Cunard. Le Queen Victoria (90 000 tonnes) a été mis en service en 2007. Le Queen Elizabeth a été retiré de la flotte en 2008. En cours de construction, le Queen Elizabeth (92 000 tonnes) entrera en service en 2010.

Partager cet article

Repost 0
Published by Galaad - dans Cunard
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Paquebots de légende
  • Paquebots de légende
  • : Histoire des célèbres Compagnie et paquebots du 20° siècle.
  • Contact

Visiteur


Il y a actuellement  

  personne(s) sur ce blog

 

Depuis le 4 mars 2010 (jour de création du blog)

14 647 visites

36 366 pages vue

Recherche

Partenaires

456401bannie12

 

Sans-titre-copie-5.jpg

Archives