Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 15:44
Peut-être le plus célèbre paquebot de la Transat avec NORMANDIE, ILE DE FRANCE a connu une longue - 32 ans - et glorieuse carrière.
A sa mise en service en mai 1927, c’est le plus gros paquebot conçu et construit dans le monde depuis la fin de la Première Guerre mondiale. C’est également le plus gros paquebot français, titre qu’il conservera jusqu’à la mise en service de NORMANDIE en 1935. D’aspect extérieur, il se présente comme une version plus longue et à peine modernisée du paquebot PARIS. Mais à l’intérieur, ses somptueux aménagements "art déco", qui tranchent avec les décors de style employés jusqu’alors, en font le paquebot le plus moderne du monde. Dès sa mise en service, il rencontre un succès fou. On le surnomme alors "La Rue de la Paix de l’Atlantique".
En 1928, une catapulte installée à l’arrière du navire lui permet de lancer un hydravion à 500 miles des côtes et de faire ainsi gagner une journée aux sacs postaux qu’il transporte. L’expérience, qui sera également tentée par les Allemands sur BREMEN et EUROPA, est finalement arrêtée en octobre 1930 et la catapulte est retirée en 1931. Au cours de l’hiver 1932-1933, le navire subit une refonte importante de ses emménagements.
Durant toute l’entre-deux-guerres, ILE DE FRANCE sera employé sur le service express Le Havre-New York avec escale à Southampton à l’aller à compter de 1935 et à Plymouth au retour. Il effectue habituellement la traversée de l’Atlantique en 6 jours. Avec FRANCE et PARIS d’abord, puis avec NORMANDIE et PARIS, c’est l’un des plus prestigieux navires français de cette époque.
A la déclaration de guerre en septembre 1939, ILE DE FRANCE est désarmé à son arrivée le 9 New York, aux côtés de NORMANDIE, où il demeurera jusqu’à son départ le 1° mai 1940 pour Marseille où il subit quelques aménagements. Le 31 mai il part pour l'Indochine vie le cap de Bonne Espérance. Ayant reçu instruction du gouvernement général de l'Indochine, il rejoint Singapour le 30 juin où il est saisi par les Britanniques puis complètement réaménagé en transport de troupes de grande capacité (près de 10.000 hommes). Une partie de son équipage décide de rester à bord. Jusqu’en septembre 1945, géré par la Peninsular & Oriental puis, à partir de 1943, par la Cunard, il sillonne toutes les mers du globe, transportant au total 300 000 hommes, souvent en convoi, en compagnie parfois des plus prestigieux transatlantiques, notamment QUEEN MARY et QUEEN ELIZABETH mais aussi AQUITANIA, MAURETANIA et NIEUW AMSTERDAM.
En février 1957, au cours d’une croisière, il s’échoue à Fort-de-France (Martinique) et doit être réparé aux Etats-Unis. Il reprend son service en mai. Atteint par la limite d’âge, le vieux navire, alors âgé de 31 ans, est désarmé au Havre à la fin de la saison 1958.

Le 26 février 1959, il quitte Le Havre pour la dernière fois sous le nom de FURANZU MARU, pour Osaka où il doit être démoli. Pendant quelques semaines, il sera utilisé par une compagnie américaine dans un film-catastrophe intitulé "The Last Voyage", rôle qui lui vaudra de connaître un faux naufrage sous le nom de CLARIDON. Ce sera sa dernière pirouette avant d’être livré aux démolisseurs.

 

http://img10.hostingpics.net/pics/555910ile_de_france.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Galaad - dans French Line
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Paquebots de légende
  • Paquebots de légende
  • : Histoire des célèbres Compagnie et paquebots du 20° siècle.
  • Contact

Visiteur


Il y a actuellement  

  personne(s) sur ce blog

 

Depuis le 4 mars 2010 (jour de création du blog)

14 647 visites

36 366 pages vue

Recherche

Partenaires

456401bannie12

 

Sans-titre-copie-5.jpg

Archives