Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 17:39
Mis rapidement en chantier après la décision de sa construction, le RMS Olympic fut le premier de la série à prendre la mer, il a été lancé le 20 octobre 1910. Puisque c'était le premier des trois navires construits, il donnera son nom à la classe Olympic,. Il a été le seul des trois navires a combler les rêves des propriétaires de la White Star. Par contraste avec la courte durée de vie de ces deux sisters ships, la carrière de l'Olympic a durée plus de 25 ans. Après le désastre survenu au Titanic, il passa six mois aux chantiers naval d'Harland & Wolff afin d'améliorer sa sécurité, de nouveaux canots de sauvetage furent également ajoutés. Ses transformations terminées, il était de retour au printemps 1913 sur la route de l'Atlantique Nord. Son poids atteignait la bagatelle de 46359 tonne après les modifications.
L'une de ses premières sorties manqua de peu de tourner à la catastrophe. Au petit matin du 20 septembre 1911, l'Olympic quitte le port de Southampton, sous les ordres du capitaine E.J. Smith, celui-là même qui se retrouvera aux commandes du Titanic quelques mois plus tard. Alors qu'il a dépassé Bramble Bank, à la vitesse constante de 19 noeuds le navire tombe sur le croiseur britannique Hawke (7350 tonnes). Ils se croiseront de trop près et la masse de l'Olympic attirera inévitablement le croiseur contre lui, un peu comme un aimant, endommageant gravement une des hélices du navire de la White Star et laissant deux belles brèches dans sa coque, dont une était sous le niveau d'eau. Le Hawke quant à lui fut gravement endommagé. Par bonheur, aucune victime ne fut à déplorer et l'Olympic fut contraint de rejoindre son premier petit frère, le Titanic dont la construction touchait à sa fin. A noter que lors des procès qui s'ensuivirent, l'Olympic et donc le Capitaine Smith fut tenu pour responsable de cet accident.

Malgré l'éclatement de la première guerre mondiale, il restera en service commercial, il a par ailleurs secouru l'Audacious, un bateau de guerre britannique, qui était tombé sur une mine près des côtes de l'Irlande. En 1915, il a été réquisitionné pour effectuer des transports naval et passe le reste de la guerre a mener des soldats au front. Il a été peint en couleurs bigarées, avec des formes géométriques bizarres sur un fond jaune, afin de prêter à confusion les sous- marins ennemis. Il survécut à quatre attaques de sous-marins. en 1916, il est retourné temporairement à la White Star Line. Pendant ce temps, il a été équipé de six canons pour sa défense.

En mai 1918, en effectuant son 22ème transport de troupes, l'Olympic a rencontré son plus grand challenge, il a été attaqué par un sous-marin allemand U-103. Les torpilles ont pu être évitées, et l'Olympic a fait acte d'une très grande bravoure. Il prend la direction de son attaquant et lui fonce dessus. Le choc n'était pas énorme, mais un choc d'un navire de quelques 46'000 tonnes ne peut pas être jugé comme faible. Le sous-marin commence rapidement à couler, certains de ces soldats ont réuissi à s'échapper, mais ont été emprisonnés par une destroyer américain qui passait par là.

Après la guerre, il a eu une impressionnante durée de service. Il a transporté 41'000 passagers civils, 66'000 soldats (américains et canadiens), Il a navigué sur une distance de 184000 miles et brûla 347000 tonnes de charbon.

Après une révision faite après la guerre qui coûta environ $2'430'000, il était de retour sur les océans en 1920. Durant les quinze années suivantes, il fit des centaines de voyages. Il a eu un accident majeur, le 15 mai 1934 lorsqu'un épais brouillard ne lui permit pas de voir le bateau-phare de Nantucket. Cette même année la White Star, après avoir perdu beaucoup d'argent dans la construction de nouveaux navires, fusionna avec Cunard. En mars 1935, après 25 ans de bons et loyaux services, l'Olympic effectua son dernier voyage à New York. Ses équipements intérieurs furent alors mis aux enchères et le navire fut remorqué afin d'être amené à la casse.

Quand il fut construit, il reçut le titre du plus grand navire. Il perdit ce titre pour une courte période en faveur du Titanic, mais le récupéra bien sûr par la suite jusqu'à ce que le navire allemand Imperator fut construit (ce dernier fut racheté par la suite par la Cunard et reçut le nom de BerenGaria). Son troisième frère, de même dimension mais plus lourd, le Britannic, ne servit jamais sur des lignes commerciales, cela signifie que l'Olympic fut le plus grand bateau de ligne anglais jusqu'à ce le Quenn Mary fut construit.

 

http://img10.hostingpics.net/pics/582871olympic.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Galaad - dans White Star Line
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Paquebots de légende
  • Paquebots de légende
  • : Histoire des célèbres Compagnie et paquebots du 20° siècle.
  • Contact

Visiteur


Il y a actuellement  

  personne(s) sur ce blog

 

Depuis le 4 mars 2010 (jour de création du blog)

14 647 visites

36 366 pages vue

Recherche

Partenaires

456401bannie12

 

Sans-titre-copie-5.jpg

Archives