Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 21:31

2

 

1

 

3.JPG

 

6.JPG

 

5

Repost 0
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 18:22

Intro : 

Le RMS Britannic est un paquebot transatlantique britannique mis en service en1930 pour la White Star Line. C'est le troisième navire de la compagnie à avoir porté ce nom. Comme son sister ship le Georgic, le Britannic est propulsé par des moteurs Diesel. Avec son sister-ship, ils sont les deux seuls navires à moteur jamais construits pour la compagnie. Durant sa carrière, le Britannic est un paquebot populaire, avec ce qui se fait de mieux en matière de décoration intérieure dans le style Art déco, ainsi que la silhouette épurée et les cheminées tassées des paquebots à moteurs. Retiré du service en 1960, le Britannic est le dernier navire à avoir arboré les couleurs de la White Star Line.

 

Le Britannic est construit dans les chantiers navals Harland & Wolff de Belfast et lancé le 6 août 1929. Propulsé par des moteurs diesel, il jauge 26 943 tonneaux et mesure 217 mètres de long pour 25 de large. Lors de son lancement, il est le navire à moteur britannique le plus imposant. Sa décoration intérieure est de style Art déco, et ses deux cheminées sont tassées. La cheminée avant est factice et abrite la salle de télégraphie sans fil et le fumoir des officiers.

 

Le Britannic effectue son voyage inaugural (Liverpool - Belfast - Glasgow - New York le 28 juin 1930, et passe ensuite ses étés dans l'Atlantique Nord et ses hivers dans des croisières dans les Caraïbes. Il reste sur ces itinéraires jusqu'à la fusion de la White Star avec la Cunard Line en 1934. En 1935, il est assigné à la route Londres - New York avec le Georgic : tous deux sont alors les plus gros navires à emprunter la Tamise. Il reste sur cette route jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale.

 

Le Britannic sert de transport de troupes durant le conflit, transportant 180 000 hommes sur un total de 370 000 miles (605 000 kilomètres). Il reprend ensuite son service sur la route Liverpool - New York en 1948.

 

En 1950, la Cunard White Star devint la Cunard Line, faisant du Britannic et du Georgic les deux derniers navires de la White Star Line en service. Les deux navires continuent à arborer les couleurs de la White Star et le pavillon rouge à l'étoile blanche pour le reste de leur carrière, tout en ajoutant celui de la Cunard.

En juin 1950, le Britannic entre en collision avec le navire américain Pioneer Land dans le chenal d'Ambrose, mais l'accident ne l'empêche pas de continuer à naviguer.

 

Le Britannic effectue son dernier voyage entre Liverpool et New York, ainsi que l'ultime traversée transatlantique d'un navire ayant appartenu à la White Star Line, en novembre 1960. Son dernier départ de New York le 25 novembre 1960 se fait dans les mêmes conditions que les départs des voyages inauguraux. Il arrive à Liverpool le 2 décembre 1960 et débute le dernier voyage d'un paquebot de la compagnie le 12 décembre pour aller chez un ferrailleur. La dernière année, de longues réparations des machines et un vilebrequin cassé avaient eu raison de sa carrière.

 

                                    http://www.simplonpc.co.uk/2WhiteStar/Britannic_MV-14-maiden-voyage.jpg

Repost 0
Published by Galaad - dans White Star Line
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 14:27

Naufrage du Costa Concordia. Le nombre de disparus ramené à 17.

                                             http://s2.lemde.fr/image/2012/01/15/540x270/1629852_3_1c26_vue-du-costa-concordia-le-14-janvier-2012.jpg

                                             http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS6dqtExhfoKXtVrkdD6YpwbpUNAaBVr-y6QrWgcVrTcWV6x9nr09THXffO5Q

                                             http://www.republicain-lorrain.fr/fr/images/23BA1696-2327-40B1-A98E-C5B2CEE6B2D2/LRL_03/le-costa-concordia-est-couche-sur-le-flanc-et-a-moitie-sous-l-eau-avec-une-breche-enorme-de-70-a-1.jpg

                                             http://www.sudouest.fr/images/2012/01/14/le-costa-concordia-a-apparemment-heurte-un-rocher_627111_460x306p.jpg

 


Repost 0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 18:51

http://www.lacote.ch/multimedia/images/img_traitees/2012/01/bateau_coule_key_zoom945.jpg

 

http://www.cruiselawnews.com/uploads/image/Concordia-3.jpg

http://www.lesoir.be/zc/vignettes475x300/mediastore/_2012/janvier/hermes/ID3053477_14-costa3_101352_01RHU7_2.JPG.jpg

Repost 0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 12:48
http://leparisien.fr/images/2012/01/14/1811591_gb076-137135544-206882-01-0.jpg

Un paquebot italien, le Costa Concordia, s'est échoué sur un banc de sable vendredi soir au large des côtes de la Toscane, avec 4.200 passagers et membres d'équipage à bord, faisant au moins trois morts, selon la garde-côte italienne.

Un peu plus tôt, certains médias italiens avaient fait état d'au moins six morts.

Les opérations de secours se poursuivaient samedi matin, a indiqué le responsable de la garde-côte italienne, Luciano Nicastro. Il a précisé que des plongeurs recherchaient d'éventuelles victimes dans la Méditerranée et que des secouristes effectuaient des recherches dans le pont inférieur.

La société propriétaire du bateau a indiqué qu'elle enquêtait sur les causes du sinistre.

Les 3.200 passagers - de plusieurs nationalités mais aussi des Italiens - et les 1.023 membres d'équipage ont été évacués du navire à bord de canots de sauvetage ou par hélicoptère, et conduits vers la petite île de Giglio, où ils ont été hébergés dans des écoles, des habitations et des églises durant la nuit de vendredi à samedi.

Le navire, long de 290 mètres, s'est échoué vers 22h00 (21h00 GMT) vendredi soir. Certaines personnes, écrit l'agence de presse italienne Ansa, ont plongé dans l'eau.

Le paquebot prend l'eau et gîte de 20 degrés, mais ne risque pas de sombrer, indiquent les gardes-côtes.

Des passages, cités par Ansa, ont raconté que le navire avait été ébranlé alors que l'on servait le dîner, et l'électricité a été coupée pendant un moment.

Repost 0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 11:36

Intro :

Le RMS Republic est un paquebot à vapeur construit en 1903 par les chantiers Harland and Wolff à Belfast, qui fit naufrage suite à une collision 6 ans plus tard (en 1909) alors qu'il était en train de naviguer pour la White Star Line. Un appel de détresse fut émis durant ce naufrage sur le nouvel appareil radio Marconi, qui est le premier enregistré. En son temps, ce bateau était l'un des plus grands, des plus modernes et des plus luxueux des bateaux à passagers qu'il existait.

 

Le Republic a été construit à Belfast, en Irlande du Nord, pour la Dominion Line (une société sœur de la White Star Line, toutes deux appartenant à l'International Mercantile Marine Co.) et était alors nommé SS Columbus. Après deux voyages pour la Dominion Line, il fut vendu à la White Star Line, et rebaptisé Republic. Son premier voyage sous ce nom eut lieu le 17 décembre 1903 entre Liverpool et New York. Peu après, il fut déplacé sur la route reliant les États-Unis à la Méditerranée.

 

En début de matinée le 23 janvier 1909, alors qu'il naviguait entre New York et Gibraltar, le Republic pénètre dans un épais brouillard au large de l'île de Nantucket. Il réduit sa vitesse et marque régulièrement sa présence par un sifflet. Du brouillard surgit le SS Florida qui frappe le RMS Republic en son milieu, à angle droit. La salle des machines et les chaufferies du RMS Republic commencent à être inondées, et le navire à couler. Le capitaine Sealby fait alors monter l'équipage sur le pont pour l'évacuation.

Le navire était équipé du tout nouveau système de télégraphie sans fil Marconi, et fut le premier navire de l'histoire à délivrer un signal de détresse CQD, envoyé par Jack R. Binns. Les gardes-côtes des États-Unis répondent au signal de détresse. Les passagers sont pendant ce temps répartis sur les deux navires, le SS Florida prenant à son bord la majorité d'entre eux. Le RMS Baltic, commandé par le capitaine J.B. Ranson, répond également à l'appel CQD, mais en raison du brouillard, il ne put localiser le Republic qu'à la tombée de la nuit. Une fois sur place, les passagers sont transférés sur le Baltic. En raison des dommages qu'avait subi le SS Florida, ses passagers sont également transférés à bord.

Une fois tout le monde à bord, le RMS Baltic repart à New York. Malgré une tentative de remorquage par le New York et le Campania, le Republic sombre. Tous les membres d'équipage restants sont évacués avant que le bateau ne coule. On compte cinq victimes : deux à bord du Republic et trois sur le Florida, tous à cause de la collision.

 

Il y a beaucoup de rumeurs disant que le RMS Republic transportait de l'or ainsi que d'autres objets de valeur quand il a coulé. La rumeur dit qu'il transportait une valeur de 250 000 à 265 000 dollars de l'époque. Aujourd'hui, la valeur de ce trésor pourrait rapporter des centaines de millions de dollars et certains experts ont estimé que sa récupération (avec le marketing nécessaire au sujet des pièces récupérées) pourrait rapporter près de 5 milliards de dollars ou plus, faisant du RMS Republic l'épave ayant la plus de valeur dans le monde.

L'épave du Republic a été retrouvée par le capitaine Martin Bayerle en 1981. Elle se trouve à la verticale à environ 50 miles (80 km) au sud de l'île de Nantucket à environ 82 m sous l'eau. Deux expéditions de récupération ont eu lieu dans les années 1980 pour tenter de retrouver l'or, mais en vain. Toutefois, le navire contient de nombreux autres trésors. À ce jour, cependant, aucune pièce du trésor n'a été trouvée. En 2005, une cour de justice américaine donna au capitaine Bayerle l'exclusivité des droits pour l'exploration de l'épave.

 

                                 http://www.jackbinns.org/yahoo_site_admin/assets/images/RepublicWithTarp.335135937.jpg

Repost 0
Published by Galaad - dans White Star Line
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 17:46

Intro :

Le Paris est un paquebot transatlantique français, un « cousin » du paquebot France de 1912. Fleuron de la compagnie, sa carrière de 18 ans se fait cependant dans l'ombre de ce dernier et de l'Île-de-France mis en service en 1927. Finalement, le Paris brûle et chavire dans le port du Havre le 18 avril 1939.

 

La construction du Paris débute dans les Chantiers de Penhoët, à Saint-Nazaire, en 1913. Lancé le 12 septembre 1916, il voit sa mise en service retardée à l'année 1921 à cause de la Première Guerre mondiale. La guerre entraîne également le déplacement de sa coque en travaux à Quiberon pour sa protection. Une fois terminé, il est le plus grand paquebot français à flot.

Il effectue sa première traversée entre Le Havre et New York le 15 juin 1921, avec à son bord le Maréchal Foch. Il bénéficie par la suite de l’âge d'or de la navigation qui suit la guerre, ainsi que des restrictions dues à la Prohibition. Les américains fortunés se tournent en effet vers les paquebots français pour profiter de traversées où l'alcool n'est pas interdit. Il est également le premier paquebot à offrir un dancing en 1929 et une salle de cinéma, ce qui ajoute à son prestige.

En 1927, il aborde un cargo norvégien. Douze membres de l'équipage du cargo norvégien abordé sont tués dans l'accident. L'année suivante, Il est victime d'un grave incendie. Suite à ce sinistre qui entraîne une importante refonte, le navire est immobilisé pendant six mois. Durant sa carrière, il effectue des traversées entre New York et Le Havre, ainsi que des croisières dans les Caraïbes et en Méditerranée. Durant ses dernières traversées, il est possible que sa coque ait été peinte en blanc. Cependant, aucune photographie du Paris arborant cette couleur n'a été retrouvé. Suite à l'entrée en service du Normandie, la Compagnie générale transatlantique envisage d'en faire un navire exclusivement destiné aux croisières.

Cette idée ne sera jamais appliquée. En effet, en 1939, alors qu'on le prépare à transporter des collections pour l'exposition universelle de New York, un incendie éclate dans la boulangerie du navire qui est totalement ravagé par les flammes. Le Paris connaît alors le même sort que le Normandie trois ans plus tard : la quantité d'eau déversée d'un seul bord du navire le fait chavirer le lendemain de l'incendie. Par une certaine ironie du sort, il faut scier les mâts du Paris pour permettre au Normandie de quitter la cale sèche où il était en carénage.

Du fait de la Seconde Guerre mondiale, sa coque n'est pas démolie. Elle sera même à l'origine d'un nouvel accident. Suite à la rupture de ses amarres, le Liberté, paquebot récemment acquis par la Compagnie générale transatlantique entre en collision avec la coque du Paris et coule. Renfloué en 1947, le Liberté fera finalement une carrière honorable sous pavillon français. Quant à la coque du Paris, elle est démantelée sur place la même année.

 

                                        http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/bd/Paris_1921.jpg

Repost 0
Published by Galaad - dans French Line
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 16:58

Bonjour a tous, suite a la demande de plusieurs parsonne, voic l'ouverture officiel du forum du blog.

Inscrivez vous et partagez votre passion sur c'est magnifique paquebots

 

http://compagnies-maritimes.forumgratuit.fr/

Repost 0
Published by Galaad - dans Spécial
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 00:45

Intro :

Le RMS Queen Mary, surnommé le Old Lady est un paquebot transatlantique britannique de la Cunard Line. Construit en Écosse, le Queen Mary est lancé en septembre 1934, et effectue son voyage inaugural en mai 1936. Il est aujourd'hui reconverti en hôtel.

Le 24 août 1936, il obtient le Ruban bleu en battant le record du Normandie, avec une vitesse moyenne de 30,14 nœuds (55,82 km/h). Le Normandie reprend le ruban en 1937, mais c'est finalement le Queen Mary qui regagne le ruban, en août 1938.

 

C'est alors que la Seconde Guerre mondiale éclate. Le Queen Mary part pour Sydney, où il est converti, avec plusieurs autres paquebots, en navire de transport de troupes pour emmener les soldats australiens et néo-zélandais vers le Royaume-Uni. Il est rejoint dans cette tâche par le Queen Elizabeth. Ils sont alors les navires de transport de troupes les plus grands et les plus rapides impliqués dans la guerre, emportant souvent 15 000 hommes par traversée, souvent en convoi et sans escorte. En raison de leur taille et de leur prestige, le naufrage de tels navires était une priorité pour la Kriegsmarine. Cependant, leur grande vitesse les rendait impossibles à rattraper par des U-Boote. En 1942, le Queen Mary a accidentellement fait couler un de ses navires escortes, le croiseur léger HMS Curacao, causant ainsi la perte de 338 hommes d'équipage. Pour éviter de se faire couler par des sous-marins, il ne s'est pas arrêté pour leur porter secours.

 

Après la guerre, le Queen Mary et le Queen Elisabeth ont dominé le trafic transatlantique de passagers en assurant, à eux deux, un service hebdomadaire entre Southampton, Cherbourg et New-York. Le Queen Mary a été mis à la retraite en 1967 et le Queen Elizabeth en 1968. Le Queen Elizabeth 2 reprit les traversées transatlantiques en 1969 : il est maintenant dans l'île artificielle de Palm Islands à Dubaï, où il devait être converti en hôtel flottant, mais la crise économique a pour l'instant stoppé le projet. Ces navires ont pour successeur le Queen Mary 2, lancé fin 2003, en service depuis début 2004.

 

Le 1er septembre 1980, la société Wrather Company de Jack Wrather acheta le Queen Mary et diverses propriétés alentour afin de les gérer. L'ensemble devint une destination touristique.

Le 21 janvier 1988, la Walt Disney Company signe le rachat des possessions de la Wrather Company pour 152 millions de $ et 89 millions de dette. Le Disneyland Hotel et le complexe autour du Queen Mary passent dans le portefeuille de Disney.

Peu de temps après, Disney annonce un projet de parc à thèmes à proximité : DisneySea.

Le 30 septembre 1992, Disney revend les propriétés de Long Beach de l'ex-Wrather Company à la ville de Long Beach.

Aujourd'hui, le Queen Mary est un hôtel - restaurant à Long Beach, en Californie.

 

                http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/48/RMS_Queen_Mary_in_New_York_Harbor_during_World_War_II.jpg/780px-RMS_Queen_Mary_in_New_York_Harbor_during_World_War_II.jpg

Repost 0
Published by Galaad - dans Cunard
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 23:28

Intro :

Le SS Majestic est un paquebot transatlantique britannique construit dans les chantiers navals Harland and Wolff de Belfast pour la White Star Line. Son service s'étend de 1890 à 1914. Avec son sister-ship le Teutonic, il est l'un des derniers navires de la compagnie à s'être emparé du Ruban bleu, distinction récompensant la traversée la plus rapide de l'Atlantique nord.

La White Star Line possède un autre navire du nom de Majestic. Construit en Allemagne sous le nom de Bismarck, ce dernier fait partie des navires cédés aux Alliés à l'issue de la Première Guerre mondiale.

 

Construit dans les chantiers navals Harland and Wolff, de Belfast, le Majestic est lancé le 29 juin 1889. Le navire passe les neuf mois suivants en cale sèche avant d'être livré à la White Star Line le 22 mars 1890. La White Star avait demandé des fonds pour la construction du Majestic et de son sister-ship le Teutonic au gouvernement britannique, proposition qui fut acceptée à la condition que la Royal Navy ait accès aux deux navires en temps de guerre.

Le 2 avril 1890, il part pour un voyage inaugural de six jours et dix heures entre Liverpool et New York. La White Star visait en effet le Ruban bleu, récompense accordée au paquebot qui traverse le plus rapidement l'Atlantique. Le voyage inaugural du Majestic ne lui permet pas de remporter la récompense face au City of Paris, mais le record est finalement battu entre le 30 juillet et le 5 août 1891 avec une vitesse de 20,1 nœuds. Malheureusement, le Majestic ne conserve cet honneur que deux semaines puisque son sister-ship, le Teutonic acheve le 19 août une traversée à 20,35 nœuds (le City of Paris remprend finalement le Ruban bleu l'année suivante).

En 1895, un nouveau capitaine est assigné au Majestic. Il s'agit d'Edward Smith qui sera plus tard le commandant du Titanic. Smith reste capitaine du Majestic pendant neuf ans. Quand la Seconde Guerre des Boers débute en 1899, Smith et le Majestic sont réquisitionnés comme transport de troupe à Cape Colony. Deux voyages à destination de l'Afrique du Sud sont faits, l'un en décembre 1899 et l'autre en février 1900, les deux sans incident notoire.

En 1902 - 1903, le navire subit une refonte, incluant de nouvelles chaudières (et donc deux cheminées plus hautes). Après quoi il reprend ses traversées entre New York et Liverpool. Smith cesse d'être capitaine en 1904 pour prendre ses fonctions sur le tout nouveau Baltic, le plus grand navire au monde. En 1905, le Majestic subit un incendie, mais les dommages n'ont pas de conséquences graves. On profite de l'incident pour retirer son mât arrière et ajouter une chaudière. En 1907, le principal terminal de la White Star est déplacé de Liverpool à Southampton et, le 26 juin, le Majestic navigue pour la première fois depuis ce port.

Quand l’Olympic prend ses fonctions en 1911, le vieux Majestic est mis à la retraite et devient un navire de réserve amarré au Bidston Dock de Birkenhead. Quand le Titanic fait naufrage le 15 avril 1912, le Majestic reprend du service pour combler le vide ainsi créé.

Le 17 octobre 1913, il vient au secours de la goélette française Garonne. Le 14 janvier 1914 voit le début de la dernière traversée de l'Atlantique pour le Majestic. Peu après, il est vendu pour 26 700 £ aux entreprises Thomas Ward de Morecambe. Avant d'être détruit, le navire est ouvert au public pour des visites et certains panneaux du navire sont récupérés et utilisés dans les bureaux de la compagnie Ward.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/42/SS_Majestic_%281890%29.jpg/748px-SS_Majestic_%281890%29.jpg

Repost 0
Published by Galaad - dans White Star Line
commenter cet article

Présentation

  • : Paquebots de légende
  • Paquebots de légende
  • : Histoire des célèbres Compagnie et paquebots du 20° siècle.
  • Contact

Visiteur


Il y a actuellement  

  personne(s) sur ce blog

 

Depuis le 4 mars 2010 (jour de création du blog)

14 647 visites

36 366 pages vue

Recherche

Partenaires

456401bannie12

 

Sans-titre-copie-5.jpg

Archives