Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 17:01

Intro :

 

Le RMS Baltic est un paquebot britannique mis en service pour la White Star Line en 1904. Il appartient à une série de paquebots construits entre 1901 et 1907 pour la compagnie, les Big Four, avec le Celtic, le Cedric et l’Adriatic. Après une carrière sans histoire marquée par deux sauvetages de navires en détresse dont le Republic et un court service de transport de troupes durant la Première Guerre mondiale, le Baltic est retiré du service en 1932 et démoli en 1933.Le Baltic est le deuxième navire de la compagnie à porter ce nom, le premier ayant été mis en service en 1871.

 

Construit dans les chantiers navals Harland & Wolff de Belfast sous le numéro de coque 352, le Baltic est lancé le 21 novembre 1903. Tout d'abord nommé Pacific, la compagnie change d'avis au cours de sa construction. Fort de ses 23 876 tonneaux, le Baltic reste le navire le plus imposant au monde jusqu'en 1905, dépassant ses deux sister-ships aînés de 2 000 tonneaux. Il entame son voyage inaugural de Liverpool à New York le 24 juin 1904 sous le commandement d’E.J. Smith. À cause de son fort tonnage, le Baltic peine à maintenir une vitesse de 16 nœuds durant la traversée. À son retour, il subit donc un changement de machines dans les chantiers qui l'ont vu naître.

 

De 1905 à 1906, il détient le record du navire pouvant transporter le plus de passagers. Il peut alors transporter 425 passagers en première classe, 450 en seconde et 2 000 en troisième. Durant toute sa carrière, il sert entre Liverpool et New York.

Au cours de ses traversées, le Baltic est impliqué dans plusieurs opérations de sauvetage. Le 23 janvier 1909, sous le commandement de J.B. Ranson, il participe au sauvetage des survivants de la collision entre le Republic et le Florida au large de la côte est des États-Unis (le Republic coule à la suite de l'éperonnage).

Mais il est aujourd'hui plus connu pour avoir fait partie des navires ayant répondu au SOS du Titanic dans la nuit du 14 au 15 avril 1912. Le navire ne comprit pas l'imminence du naufrage de son grand frère, et était situé trop loin pour lui porter assistance.

 

Comme la plupart des paquebots de l'époque, le Baltic est réquisitionné durant la Première Guerre mondiale. Converti en transport de troupes, il fait traverser l'Atlantique aux premières troupes américaines en mai 1917. Cette même année, il réussit à éviter les torpilles du sous-marin allemand UC-66, et échappe à son poursuivant. Ceci lui vaut une réputation de fiabilité qui le conduit à transporter des membres de l'État-major de l'armée américaine. Il continue ce service de transport de troupes jusqu'à la fin des hostilités.

 

Le Baltic reprend son service pour la White Star le 12 décembre 1918, après réinstallation de ses éléments décoratifs. De retour sur la ligne Liverpool - New York, il subit une refonte en 1921, abaissant à 1 000 le nombre de places en troisième classe En effet, les lois américaines régissant l'immigration rendent le transport d'émigrants moins rentable. En 1924, il est équipé de nouvelles chaudières, et en 1927, une refonte change à nouveau sa capacité. Il peut désormais accueillir 393 passagers en classe cabine, 339 en classe touriste et 1 150 en troisième classe.

Le Baltic retrouve également son rôle de sauveteur lorsqu'il vient en aide aux rescapés du Northern Light le 6 décembre 1929 au large de Terre-Neuve. Le 17 février 1933, le Baltic est envoyé à la casse à Osaka après un dernier voyage entre Liverpool et New York le 17 septembre 1932.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e2/RMS_Baltic.jpg.

Repost 0
Published by Galaad - dans White Star Line
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 19:18

Intro :

 

Le SS Teutonic est un paquebot transatlantique construit pour la White Star Line par les chantiers Harland & Wolff de Belfast en 1889. C'est le premier croiseur auxiliaire de l'histoire. Il est également le dernier paquebot de la compagnie à remporter le Ruban bleu, distinction accordée à la plus rapide traversée de l'Atlantique nord. Lorsqu'il est présenté au Spithead Naval Review commémorant le jubilé de la Reine Victoria, il impressionne fortement le Kaiser Guillaume II d'Allemagne qui décide de doter son pays de navires comparables.

Sister-ship du Majestic, il connaît une glorieuse carrière, sans grands incidents. Conformément à sa conception de croiseur auxiliaire, il participe à la Seconde Guerre des Boers et à la Première Guerre mondiale. Le Teutonic est démoli en 1921.

Le Teutonic marque également une révolution pour les navires de la White Star Line. Ceux-ci proposent désormais trois classes de passagers, et ne sont plus destinés à naviguer avec des voiles en plus de la vapeur.

 

À la fin des années 1880, la compétition pour le Ruban bleu, récompense décernée au navire traversant le plus rapidement l'Atlantique, est féroce entre les grandes compagnies maritimes et la White Star décide de commander deux navires aux chantiers Harland & Wolff capables de traverser l'Atlantique à une vitesse de 20 nœuds (37 km/h). La construction du Teutonic et du Majestic commence donc en 1887. Quand le Teutonic est lancé le 19 janvier 1889, il est le premier navire de la compagnie à ne pas avoir de mâts pourvus de voiles2. Le navire est terminé le 25 juillet 1889 et participe au Spithead Naval Review le 1er août pour commémorer le jubilé de la Reine Victoria. Le Kaiser Guillaume II d'Allemagne le visite, et déclare : « Nous devons en avoir quelques uns de cette sorte ». Il lui faut cependant attendre 1897 pour que l'Allemagne s'impose dans le domaine des paquebots avec le Kaiser Wilhelm der Grosse et ses sister-ships de classe Kaiser.

 

Le Teutonic est construit dans le cadre du British Auxiliary Cruiser Agreement, et est de fait le premier croiseur auxiliaire au monde, pourvu de huit canons de 4,7 pouces (soit 120 mm). Ils sont retirés après la revue militaire, et le 7 août, le navire part pour son voyage inaugural à destination de New York, remplaçant le Baltic sur cette ligne. En 1891, le Majestic remporte le Ruban bleu et, la même année, le Teutonic prend la récompense à son frère avec une traversée à vitesse moyenne de 20,25 nœuds, c'est-à-dire en 5 jours, 16 heures et 31 minutes (une heure de moins que son jumeau). Il bat plus tard son record avec une vitesse de 20,5 nœuds. L'année suivante, le City of Paris reprend la récompense et jamais plus la White Star ne l'obtient. En dépit de cela, le Teutonic et son jumeau sont des paquebots très rentables, et les deux navires font plusieurs traversées en étant complets.

 

Pendant leurs 18 premières années de service, le Teutonic et le Majestic, aidés par leurs aînés le Britannic et le Germanic parcourent la route entre Liverpool et New York. Chaque navire exécute en moyenne une traversée par mois et entre 11 et 14 par saison. La White Star avait planifié les choses de façon à assurer un départ par semaine. Les navires partent de Liverpool le mercredi ou le jeudi. Ils s'arrêtent ensuite dans le petit port irlandais de Queenstown (aujourd'hui Cobh), pour récupérer plus de passagers. Par moments, le Teutonic et ses associés embarquent jusqu'à 800 Irlandais en une escale, car la compagnie y est très populaire, ses navires étant construits sur l'île. Après Queenstown, les navires continuent leur route vers New York (soit 2 500 miles en haute mer). Une fois les passagers déposés soit au quai de la White Star, soit au centre de l'immigration d'Ellis Island (ou de Castle Garden auparavant), le navire se prépare à son voyage de retour.

En 1897, le Teutonic reprend son rôle militaire pour le soixantième anniversaire de la Reine Victoria. En 1898, il a une légère collision avec le Berlin des United States Lines dans le port de New York. Pendant la Seconde Guerre des Boers en 1900, il sert de transport de troupes. En 1901, le Teutonic affronte un tsunami qui éjecte deux veilleurs du nid-de-pie mais résiste ; quant aux deux veilleurs, ils survivent à leur chute. Par bonheur, aucun passager ne se trouvait sur le pont puisque l'incident survient en pleine nuit. En 1907, il fait partie des navires de la compagnie qui sont affectés à la nouvelle route Southampton - New York.

En octobre 1911, il sert conjointement la White Star et la Dominion Line (toutes deux compagnies de l'International Mercantile Marine Company) pour assurer un service canadien. Le 10 avril 1912, le Teutonic se trouve à quai à Southampton, immobilisé par une grève des charbonniers, au moment du départ du Titanic pour son unique voyage. Le paquebot, qui a failli entrer en collision avec le New York, attire également le Teutonic dans son sillage. Cependant, contrairement à celles du New York, les aussières du Teutonic tiennent bon10. En 1913, son âge l'empêche de transporter des passagers fortunés, et il est rééquipé pour ne transporter que des passagers de seconde et troisième classe. En septembre 1914, avec le début de la Première Guerre mondiale, le Teutonic devient à nouveau un croiseur auxiliaire, étant affecté au 10e escadron de croiseurs pour remplacer l’Aquitania endommagé dans une collision. En 1916, il reçoit des canons de 6 pouces (soit 152 mm) et sert de navire d'escorte et de transport de troupes.

 

En 1918, le navire reprend son service commercial pour la White Star Line. Au cours du mois d'octobre 1918, le navire échappe de peu au destin du Titanic, frôlant un iceberg au large des côtes canadiennes. Selon un article du Chicago Tribune du 2 octobre 1918, « le navire passa à vingt pieds [6 mètres] de l'iceberg. Le brouillard était tel que même à cette distance, l'iceberg était difficile à distinguer. Il était si proche que ses hélices auraient pu le frapper alors que le bateau avançait. Les passagers ne furent pas conscients du péril avant d'en être avertis. Ils signèrent une pétition au capitaine et à ses officiers pour exprimer leur gratitude et leur admiration pour leur attention et leurs capacités ».

En 1921, il est retiré du service, puis démoli à Emden.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/3b/Teutonic.png

Repost 0
Published by Galaad - dans White Star Line
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 11:24

Intro :

Le RMS Georgic est un paquebot britannique mis en service en 1932 pour la White Star Line. Après la fusion de cette dernière et de la Cunard Line, le Georgic fait partie des navires choisis pour composer la flotte de la nouvelle compagnie. Coulé puis renfloué durant la Seconde Guerre mondiale, le navire poursuit ensuite son service jusqu'à sa démolition en 1956.

Comme son sister-ship le Britannic, le Georgic est un navire à moteur et non à vapeur, alimenté par une centrale diesel. Ce sont les seuls navires de ce type jamais possédés par la White Star Line, et les deux derniers navires construits pour elle.

 

Le Georgic et le Britannic sont construits pour servir sur la route Liverpool - New York. Le Georgic est lancé le 12 novembre 1931, deux ans après son jumeau, dans les chantiers navals Harland & Wolff de Belfast, et, après avoir été terminé en câle sèche, il exécute son voyage inaugural le 25 juin 1932. Son aspect est très semblable à celui de son sister-ship, avec un profil épuré et deux cheminées ramassées. La cheminée avant est factice et abrite la salle de radio1. Il est mû par une centrale diesel dans laquelle tournent deux moteurs électriques qui font tourner les hélices. Lors des essais, il atteint la vitesse de 19 nœuds. Avec ses 216,7 m et ses 27 759 tonneaux, il est loin d'être le plus grand navire de son époque, mais il permet à la White Star de rester à flot pendant la Grande Dépression. En effet, la compagnie avait un temps prévu de lancer un paquebot géant, l’Oceanic, d'un coût de 7 millions de dollars, mais les ennuis judiciaires connus par Lord Kylsant ont conduit à l'annulation du projet au profit de deux navires plus petits.

 

 

Le Georgic effectue son voyage inaugural le 25 juin 1932 entre Liverpool et New York. En janvier 1933, le Georgic est affecté à la route Southampton - New York. Ceci a pour but de remplacer l’Olympic pendant sa refonte. Le 10 mai 1934, le navire devient la propriété de la toute nouvelle Cunard - White Star Line et le Georgic rejoint son jumeau sur la route Londres - Southampton - New Yok. Ceci fait de lui le plus grand navire à avoir emprunté la Tamise. Il effectue son premier voyage sur cette ligne le 3 mai 1935.

Par ailleurs, le 5 janvier 1935, le Georgic connaît un incident dans le port de New York. Un ballot de coton en train d'être chargé dans la cale provoque la rupture d'un cable électrique, entraînant un incendie dans la cale qui contient alors 320 ballots. Il faut plus d'une heure et demie aux pompiers et à l'équipage pour maîriser l'incendie, mais le navire ne subit aucun dommage, est écopé et part avec huit heures de retard.

En août 1939, le Georgic retourne sur la route Liverpool - New York et fait cinq aller-retours avant d'être réquisitionné comme transport de troupes pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, le Georgic est réquisitionné par l'Amirauté pour devenir un transport de troupes. Après une refonte en 1940, le navire, pouvant transporter 3 000 soldats aide à l'évacuation des troupes anglaises en Norvège. Le 7 juillet 1941, il est à quai dans golfe de Suez lorsqu'un avion allemand le bombarde à deux reprises, une bombe touchant sa poupe. Un incendie se déclare, se propageant à la cheminée factice du navire qui abrite des munitions. Elles explosent, endommageant sérieusement l'arrière du vaisseau.

L'ordre est donné d'abandonner le navire qui coule par la poupe dans des eaux peu profondes, achevé par l'incendie. Le 14 septembre, les dégâts sont évalués et en octobre, le navire est renfloué pour être remis à neuf.

Le mois suivant, le Georgic est renfloué et la coque est temporairement bouchée. Il est ensuite remorqué jusqu'à Port Soudan où il reçoit les réparations nécessaires pour lui permettre de reprendre la mer. Un an plus tard, il arrive à Bombay où la réparation de la coque est terminée. En janvier 1943, il quitte Bombay pour les chantiers Harland & Wolff de Belfast où il bénéficie d'une refonte totale.

En décembre 1944, l'extérieur est totalement refait : la première cheminée est ôtée et le mât raccourci. Il reprend ensuite son service de transport de troupes, entre l'Italie, le Moyen-Orient et l'Inde jusqu'en 1948.

 

En 1948, le Georgic revient à la Cunard - White Star et subit une nouvelle refonte visant à en faire un transport d'émigrants. Il entre en service entre Liverpool, l'Australie et la Nouvelle-Zélande le 11 janvier 1949. Par la suite, il est exploité par la Cunard, mais garde les couleurs de sa compagnie d'origine. Le 4 mai 1950, il reprend un service transatlantique.

Le navire effectue ensuite des voyages à destination des États-Unis et de l'Australie. Il effectue son dernier voyage sous le pavillon de la White Star en 1954 puis, après avoir été affrété par le gouvernement australien en 1955, le navire effectue sa dernière traversée le 19 novembre 1955. Il est finalement démoli en février 1956 à Faslane.

 

http://www.relevantsearchscotland.co.uk/ships/midsizedships/119georgic/image001.jpg


Repost 0
Published by Galaad - dans White Star Line
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 18:22

Intro : 

Le RMS Britannic est un paquebot transatlantique britannique mis en service en1930 pour la White Star Line. C'est le troisième navire de la compagnie à avoir porté ce nom. Comme son sister ship le Georgic, le Britannic est propulsé par des moteurs Diesel. Avec son sister-ship, ils sont les deux seuls navires à moteur jamais construits pour la compagnie. Durant sa carrière, le Britannic est un paquebot populaire, avec ce qui se fait de mieux en matière de décoration intérieure dans le style Art déco, ainsi que la silhouette épurée et les cheminées tassées des paquebots à moteurs. Retiré du service en 1960, le Britannic est le dernier navire à avoir arboré les couleurs de la White Star Line.

 

Le Britannic est construit dans les chantiers navals Harland & Wolff de Belfast et lancé le 6 août 1929. Propulsé par des moteurs diesel, il jauge 26 943 tonneaux et mesure 217 mètres de long pour 25 de large. Lors de son lancement, il est le navire à moteur britannique le plus imposant. Sa décoration intérieure est de style Art déco, et ses deux cheminées sont tassées. La cheminée avant est factice et abrite la salle de télégraphie sans fil et le fumoir des officiers.

 

Le Britannic effectue son voyage inaugural (Liverpool - Belfast - Glasgow - New York le 28 juin 1930, et passe ensuite ses étés dans l'Atlantique Nord et ses hivers dans des croisières dans les Caraïbes. Il reste sur ces itinéraires jusqu'à la fusion de la White Star avec la Cunard Line en 1934. En 1935, il est assigné à la route Londres - New York avec le Georgic : tous deux sont alors les plus gros navires à emprunter la Tamise. Il reste sur cette route jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale.

 

Le Britannic sert de transport de troupes durant le conflit, transportant 180 000 hommes sur un total de 370 000 miles (605 000 kilomètres). Il reprend ensuite son service sur la route Liverpool - New York en 1948.

 

En 1950, la Cunard White Star devint la Cunard Line, faisant du Britannic et du Georgic les deux derniers navires de la White Star Line en service. Les deux navires continuent à arborer les couleurs de la White Star et le pavillon rouge à l'étoile blanche pour le reste de leur carrière, tout en ajoutant celui de la Cunard.

En juin 1950, le Britannic entre en collision avec le navire américain Pioneer Land dans le chenal d'Ambrose, mais l'accident ne l'empêche pas de continuer à naviguer.

 

Le Britannic effectue son dernier voyage entre Liverpool et New York, ainsi que l'ultime traversée transatlantique d'un navire ayant appartenu à la White Star Line, en novembre 1960. Son dernier départ de New York le 25 novembre 1960 se fait dans les mêmes conditions que les départs des voyages inauguraux. Il arrive à Liverpool le 2 décembre 1960 et débute le dernier voyage d'un paquebot de la compagnie le 12 décembre pour aller chez un ferrailleur. La dernière année, de longues réparations des machines et un vilebrequin cassé avaient eu raison de sa carrière.

 

                                    http://www.simplonpc.co.uk/2WhiteStar/Britannic_MV-14-maiden-voyage.jpg

Repost 0
Published by Galaad - dans White Star Line
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 11:36

Intro :

Le RMS Republic est un paquebot à vapeur construit en 1903 par les chantiers Harland and Wolff à Belfast, qui fit naufrage suite à une collision 6 ans plus tard (en 1909) alors qu'il était en train de naviguer pour la White Star Line. Un appel de détresse fut émis durant ce naufrage sur le nouvel appareil radio Marconi, qui est le premier enregistré. En son temps, ce bateau était l'un des plus grands, des plus modernes et des plus luxueux des bateaux à passagers qu'il existait.

 

Le Republic a été construit à Belfast, en Irlande du Nord, pour la Dominion Line (une société sœur de la White Star Line, toutes deux appartenant à l'International Mercantile Marine Co.) et était alors nommé SS Columbus. Après deux voyages pour la Dominion Line, il fut vendu à la White Star Line, et rebaptisé Republic. Son premier voyage sous ce nom eut lieu le 17 décembre 1903 entre Liverpool et New York. Peu après, il fut déplacé sur la route reliant les États-Unis à la Méditerranée.

 

En début de matinée le 23 janvier 1909, alors qu'il naviguait entre New York et Gibraltar, le Republic pénètre dans un épais brouillard au large de l'île de Nantucket. Il réduit sa vitesse et marque régulièrement sa présence par un sifflet. Du brouillard surgit le SS Florida qui frappe le RMS Republic en son milieu, à angle droit. La salle des machines et les chaufferies du RMS Republic commencent à être inondées, et le navire à couler. Le capitaine Sealby fait alors monter l'équipage sur le pont pour l'évacuation.

Le navire était équipé du tout nouveau système de télégraphie sans fil Marconi, et fut le premier navire de l'histoire à délivrer un signal de détresse CQD, envoyé par Jack R. Binns. Les gardes-côtes des États-Unis répondent au signal de détresse. Les passagers sont pendant ce temps répartis sur les deux navires, le SS Florida prenant à son bord la majorité d'entre eux. Le RMS Baltic, commandé par le capitaine J.B. Ranson, répond également à l'appel CQD, mais en raison du brouillard, il ne put localiser le Republic qu'à la tombée de la nuit. Une fois sur place, les passagers sont transférés sur le Baltic. En raison des dommages qu'avait subi le SS Florida, ses passagers sont également transférés à bord.

Une fois tout le monde à bord, le RMS Baltic repart à New York. Malgré une tentative de remorquage par le New York et le Campania, le Republic sombre. Tous les membres d'équipage restants sont évacués avant que le bateau ne coule. On compte cinq victimes : deux à bord du Republic et trois sur le Florida, tous à cause de la collision.

 

Il y a beaucoup de rumeurs disant que le RMS Republic transportait de l'or ainsi que d'autres objets de valeur quand il a coulé. La rumeur dit qu'il transportait une valeur de 250 000 à 265 000 dollars de l'époque. Aujourd'hui, la valeur de ce trésor pourrait rapporter des centaines de millions de dollars et certains experts ont estimé que sa récupération (avec le marketing nécessaire au sujet des pièces récupérées) pourrait rapporter près de 5 milliards de dollars ou plus, faisant du RMS Republic l'épave ayant la plus de valeur dans le monde.

L'épave du Republic a été retrouvée par le capitaine Martin Bayerle en 1981. Elle se trouve à la verticale à environ 50 miles (80 km) au sud de l'île de Nantucket à environ 82 m sous l'eau. Deux expéditions de récupération ont eu lieu dans les années 1980 pour tenter de retrouver l'or, mais en vain. Toutefois, le navire contient de nombreux autres trésors. À ce jour, cependant, aucune pièce du trésor n'a été trouvée. En 2005, une cour de justice américaine donna au capitaine Bayerle l'exclusivité des droits pour l'exploration de l'épave.

 

                                 http://www.jackbinns.org/yahoo_site_admin/assets/images/RepublicWithTarp.335135937.jpg

Repost 0
Published by Galaad - dans White Star Line
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 23:28

Intro :

Le SS Majestic est un paquebot transatlantique britannique construit dans les chantiers navals Harland and Wolff de Belfast pour la White Star Line. Son service s'étend de 1890 à 1914. Avec son sister-ship le Teutonic, il est l'un des derniers navires de la compagnie à s'être emparé du Ruban bleu, distinction récompensant la traversée la plus rapide de l'Atlantique nord.

La White Star Line possède un autre navire du nom de Majestic. Construit en Allemagne sous le nom de Bismarck, ce dernier fait partie des navires cédés aux Alliés à l'issue de la Première Guerre mondiale.

 

Construit dans les chantiers navals Harland and Wolff, de Belfast, le Majestic est lancé le 29 juin 1889. Le navire passe les neuf mois suivants en cale sèche avant d'être livré à la White Star Line le 22 mars 1890. La White Star avait demandé des fonds pour la construction du Majestic et de son sister-ship le Teutonic au gouvernement britannique, proposition qui fut acceptée à la condition que la Royal Navy ait accès aux deux navires en temps de guerre.

Le 2 avril 1890, il part pour un voyage inaugural de six jours et dix heures entre Liverpool et New York. La White Star visait en effet le Ruban bleu, récompense accordée au paquebot qui traverse le plus rapidement l'Atlantique. Le voyage inaugural du Majestic ne lui permet pas de remporter la récompense face au City of Paris, mais le record est finalement battu entre le 30 juillet et le 5 août 1891 avec une vitesse de 20,1 nœuds. Malheureusement, le Majestic ne conserve cet honneur que deux semaines puisque son sister-ship, le Teutonic acheve le 19 août une traversée à 20,35 nœuds (le City of Paris remprend finalement le Ruban bleu l'année suivante).

En 1895, un nouveau capitaine est assigné au Majestic. Il s'agit d'Edward Smith qui sera plus tard le commandant du Titanic. Smith reste capitaine du Majestic pendant neuf ans. Quand la Seconde Guerre des Boers débute en 1899, Smith et le Majestic sont réquisitionnés comme transport de troupe à Cape Colony. Deux voyages à destination de l'Afrique du Sud sont faits, l'un en décembre 1899 et l'autre en février 1900, les deux sans incident notoire.

En 1902 - 1903, le navire subit une refonte, incluant de nouvelles chaudières (et donc deux cheminées plus hautes). Après quoi il reprend ses traversées entre New York et Liverpool. Smith cesse d'être capitaine en 1904 pour prendre ses fonctions sur le tout nouveau Baltic, le plus grand navire au monde. En 1905, le Majestic subit un incendie, mais les dommages n'ont pas de conséquences graves. On profite de l'incident pour retirer son mât arrière et ajouter une chaudière. En 1907, le principal terminal de la White Star est déplacé de Liverpool à Southampton et, le 26 juin, le Majestic navigue pour la première fois depuis ce port.

Quand l’Olympic prend ses fonctions en 1911, le vieux Majestic est mis à la retraite et devient un navire de réserve amarré au Bidston Dock de Birkenhead. Quand le Titanic fait naufrage le 15 avril 1912, le Majestic reprend du service pour combler le vide ainsi créé.

Le 17 octobre 1913, il vient au secours de la goélette française Garonne. Le 14 janvier 1914 voit le début de la dernière traversée de l'Atlantique pour le Majestic. Peu après, il est vendu pour 26 700 £ aux entreprises Thomas Ward de Morecambe. Avant d'être détruit, le navire est ouvert au public pour des visites et certains panneaux du navire sont récupérés et utilisés dans les bureaux de la compagnie Ward.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/42/SS_Majestic_%281890%29.jpg/748px-SS_Majestic_%281890%29.jpg

Repost 0
Published by Galaad - dans White Star Line
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 12:21

Intro :

Le Medic est un paquebot britannique de la White Star Line. Il est mis en service en 1899. Après avoir desservi l'Afrique du Sud et l'Australie, il est vendu en 1928 à une compagnie norvégienne qui le transforme en baleinier et le renomme Hektoria. En 1932, il revient aux britanniques. Utilisé comme pétrolier durant la Seconde Guerre mondiale, il est torpillé et coulé en 1942.

 

Construit dans les chantiers navals Harland & Wolff sous le numéro de coque 323, le Medic est lancé le 15 décembre 18981. Il appartient à la « classe Jubilee » avec l’Afric et le Persic2. Les trois navires, rejoints par la suite par deux nouveaux sister-ships, le Runic et le Suevic, desservent la ligne Liverpool - Le Cap - Sydney. Le Medic entre en service le 3 août 1899. C'est un paquebot mixte à une cheminée capable de transporter 320 passagers en classe cabine et surtout une importante cargaison. Lors de son retour de voyage, il transporte des soldats australiens en Afrique du Sud pour participer à la Seconde Guerre des Boers.

Il reprend ensuite son service en janvier 1900 et est réquisitionné du 27 octobre 1917 au 26 mars 1919, utilisant sa forte capacité de stockage de viande.

En juin 1928, il est revendu à N. Bugge et subit une refonte pour être converti en baleinier. Renommé Hektoria et avec un tonnage augmenté de deux mille tonneaux, il est revendu en 1932 à Hektoria Ltd. Réquisitionné durant la Seconde Guerre mondiale pour servir de pétrolier3, il est torpillé et coulé le 12 septembre 1942 en plein Atlantique par l’U-6084.

 

                                        http://www.titanic-whitestarships.com/Medic2.jpg

Repost 0
Published by Galaad - dans White Star Line
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 12:17

Intro :

Le SS Cymric est un paquebot britannique mis en service en 1898 par la White Star Line. Affecté à un service transatlantique, il est réquisitionné pendant la Seconde Guerre des Boers et y sert de transport de troupes. Durant la Première Guerre mondiale en revanche, il reste en service civil. Il est cependant torpillé en mai 1916 et son naufrage fait cinq victimes.

 

Le Cymric est construit par les chantiers navals Harland and Wolff, à Belfast, et lancé le 12 octobre 1897. Destiné à l'origine à transporter, tout comme le Georgic de 1895, des passagers et du bétail, il voit ses aménagements modifiés en cours de construction. Ce type de transport mixte est en effet de plus en plus impopulaire auprès des passagers, et l'espace libéré est utilisé pour loger plus de passagers d'entrepont1.

Livré à sa compagnie le 5 février 1898 après quatre mois de travaux en cale sèche, le paquebot quitte Liverpool pour son voyage inaugural vers New York le 11 février. Pourvu de deux hélices, d'une cheminée et de 4 mâts, ses machines lui permettent d'atteindre une vitesse moyenne de 14 nœuds. Il peut accueillir 150 passagers de première classe et 1 160 de troisième. Ainsi, sa vitesse réduite est rapidement compensée par sa rentabilité (du fait de sa forte capacité).

 

Servant tout d'abord entre Liverpool et New York, le Cyric connaît un usage militaire durant la Seconde Guerre des Boers, pendant laquelle il effectue en 1900 deux traversées en tant que transport de troupes entre Liverpool et Le Cap. Il retourne ensuite à la vie civile. Sa routine est troublée par un incident peu commun le 23 novembre 1901 après le petit déjeuner : Thomas Halliday, un passager, brandit un couteau et menace de tuer tout le monde avant d'attaquer sa femme et de se trancher la gorge. Sa femme gravement blessée et son cadavre sont débarqués durant l'escale de Queenstown.

Le 10 décembre 1903, le Cymric est déplacé sur une nouvelle route, entre Liverpool et Boston, à titre d'expérience. En 1908, de juin à septembre, il a pour officier Henry Tingle Wilde, qui est quatre ans plus tard le commandant en second du Titanic. En 1913, il subit une refonte suite à laquelle il ne transporte que des passagers de deuxième et troisième classe.

 

La Première Guerre mondiale ne touche tout d'abord pas le Cymric. Il poursuit son service commercial, mais est cependant réaffecté à la ligne Liverpool - New York pour remplacer les navires mobilisés. Cependant, le 8 mai 1916, alors qu'il effectue une traversée sans passagers en direction de Liverpool, il est touché à trois reprises par les torpilles du sous-marin allemand U-20, sous-marin qui a également torpillé le Lusitania un an plus tôt. Le Cymric coule en 28 heures, en faisant cinq victimes, à 140 miles au nord-ouest de Fastnet.

 

                                          http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5c/RMS_Cymric.jpg

Repost 0
Published by Galaad - dans White Star Line
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 19:04

Intro :

Le RMS Oceanic est un paquebot transatlantique britannique construit en 1899 par les chantiers Harland & Wolff de Belfast pour la White Star Line. C'est le premier paquebot à dépasser le Great Eastern par la taille, mais pas par le tonnage. Au début de la Première Guerre mondiale, converti en croiseur auxiliaire, il s'échoue le 8 septembre 1914. C’est le deuxième navire de la compagnie à avoir porté ce nom, le premier ayant été construit en 1870 (il s'agissait du premier navire construit sous la direction de Thomas Ismay). La construction d'un troisième Oceanic fut envisagée en 1928 et sa quille fut même posée, mais les problèmes financiers connus par la compagnie conduisirent à l'annulation du projet.

 

La construction de l’Oceanic débute en 1897 dans les chantiers Harland & Wolff de Belfast, pour le compte de la White Star Line, alors sous la direction de Thomas Henry Ismay. Le navire est lancé le 14 janvier 1899. Cependant, ses sister-ships initialement prévus ne seront jamais construits, Ismay commençant, peu après le lancement, à souffrir de problèmes cardiaques qui causent sa mort le 23 novembre 1899. L’Oceanic, dont la compagnie prend possession le 26 août 1899, est donc le dernier navire achevé de son vivant. Lorsqu'il effectue son voyage inaugural entre Liverpool et New York, le 6 septembre 1899, il est le plus grand navire au monde, et le reste jusqu'en 1901.

 

La carrière de l’Oceanic connaît plusieurs incidents notables. En 1900, alors qu'il est à quai dans le port de Mersey, son mât avant est abattu par la foudre. Le 1er septembre 1901, pris dans le brouillard, il heurte un petit vapeur britannique, le Kincora, au large de Tuskar, faisant sept victimes. En 1905, l’Oceanic est le premier navire de la White Star Line à connaître une mutinerie. Trente-cinq chauffeurs qui en sont responsables sont finalement emprisonnés suite à cet incident.

Si la construction du sister-ship de l’Oceanic fut abandonnée dès sa mise en service, la compagnie, désormais sous la direction de Joseph Bruce Ismay, met en service quatre navires aux profil similaire, les Big Four (le Celtic, le Cedric, le Baltic et l’Adriatic). Tous s'inspirent du premier, mais, si l’Oceanic avait été conçu pour la vitesse, ce n'est pas le cas des Big Four qui sont centrés sur la taille et le luxe. Cependant, jusqu'à la mise en service de l’Olympic, l’Oceanic reste le vaisseau amiral de la White Star Line.

 

Le 19 juin 1907, son port de départ est déplacé de Liverpool à Southampton. En 1912, la grève des mineurs de charbon prive de carburant de nombreux navires de l’International Mercantile Marine Co.. Pour que le Titanic puisse effectuer son voyage inaugural le 10 avril 1912, l’Oceanic, comme de nombreux autres navires, est laissé à quai, son charbon étant réquisitionné au profit du géant. Il est amarré contre le New York qui est attiré par le nouveau paquebot lors de son départ, créant une véritable panique dans le port de Southampton. Quelques jours après le naufrage du Titanic, l’Oceanic récupère le radeau pliable A et les trois cadavres à son bord, qui sont finalement rejetés à la mer.

 

En 1914, lorsque la Première Guerre mondiale, l’Oceanic est réquisitionné par la Royal Navy et est transformé en croiseur auxiliaire. Il reçoit, en plus de son commandant habituel (Henry Smith), un capitaine de la Navy (William Slayter) qui n'a pas l'habitude des navires de cette ampleur. Cependant, cette carrière militaire est de courte durée, puisque le 8 septembre 1914, suite à une erreur dans le calcul de la position du navire par David Blair conduit à l'échouage du navire près de l'île de Foula. Ce fut la première perte d'un navire marchand allié pendant la guerre. Trois officiers passèrent en cour martiale avant d'être innocentés. L'épave n'est totalement démantelée que dans les années 1970.

 

Le luxe de l’Oceanic lui valut les surnoms de « navire du siècle » et de « Yacht des millionnaires de la White Star ». Sa salle à manger était agrémentée de vaste baies vitrées et pouvait accueillir 400 convives. Le navire était également pourvu d'un total de 2 000 lampes électriques. Sa bibliothèque était également très prisée, surmontée d'un dôme de verre.

Dans ses mémoires, Charles Herbert Lightoller (qui fut second officier sur le Titanic), raconta son expérience d'officier à bord de l’Oceanic. La passerelle était en partie couverte, et son sol était tapissé de lattes de caoutchouc qui avaient fâcheuse tendance à glisser par temps de pluie. Il raconte comment, après une averse pendant son quart, il s'amusait à glisser d'un bout à l'autre de la passerelle en essayant de ne rien heurter, et comment il fut un jour surpris par le commandant du navire.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a5/RMS_Oceanic.jpg

Repost 0
Published by Galaad - dans White Star Line
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 18:59

Intro :

Le SS Laurentic est un paquebot britannique mis en service en 1909 par les chantiers navals Harland & Wolff de Belfast pour la White Star Line. Après avoir desservi le Canada pendant cinq ans, il est reconverti en transport de troupes pendant la Première Guerre mondiale et fait naufrage le 25 janvier 1917. Les nombreux lingots d'or qu'il transportait font depuis l'objet de nombreuses recherches.

 

La compagnie maritime Dominion Line gérait des paquebots transitant sur la ligne entre Liverpool et le Canada à la fin du xixe siècle et au début du XXe siècle. Ses navires commençant à dater, elle en commande deux en 1907 aux chantiers navals Harland & Wolff : le SS Alberta et le SS Albany. Cependant, durant leur construction, ils sont transférés à la White Star Line qui entre de fait dans les lignes canadiennes.

L’Alberta est renommé Laurentic et l’Albany devient le Megantic. À ce moment, tous deux sont les plus grands navires jamais construits pour cette ligne, et servent d'expérience à taille réelle pour décider des machines à installer sur les navires de la future classe Olympic, le Megantic ayant les habituelles machines à quadruple expansion alimentant deux hélices, tandis que le Laurentic, avec la même coque et les mêmes chaudières, bénéficie de trois hélices, les hélices latérales étant alimentées par des machines à triple expansion et l'hélice centrale par une turbine basse pression. Le but pour la compagne est de voir quelle motorisation est la plus économique et la plus rapide. Finalement, si les vitesses des deux navires se valent, le Laurentic se montre beaucoup plus économe, et ce système est repris pour le trio de géants de la White Star Line.

 

Le Laurentic est lancé en 1908 et entre en service entre Liverpool et Montréal le 29 avril 1909. Il sert durant toute sa carrière sur cette route, et gagne une certaine notoriété lors de la capture du meurtrier Hawley Harvey Crippen, au cours de laquelle l'inspecteur en chef Walter Drew de la Metropolitan Police utilise la vitesse du Laurentic pour arriver au Canada avant le suspect enfui sur le SS Montrose. Le Megantic est par la suite utilisé pour ramener le tueur en Angleterre où il est pendu.

La vitesse du Laurentic et de son sister-ship a permis de réduire le temps d'une traversée entre Montréal et Liverpool à 13 jours et 4 heures.

 

Étant à Montréal quant débute la Grande Guerre, le Laurentic est immédiatement changé en transport de troupes pour le Corps expéditionnaire canadien. Après sa conversion en croiseur auxiliaire en 1915, il heurte deux mines au large de Lough Swilly au nord de l'Irlande le 25 janvier 1917 et coule en une heure. On compte 121 survivants sur 475 personnes à bord.

En plus de ses passagers et de son équipage, le navire transportait environ 35 tonnes de lingots d'or stockés dans la cale des secondes classes. À l'époque, ils valaient 5 millions de £, soit 250 millions de livres en 2007. Les plongeurs de la Royal Navy firent près de 5 000 plongées sur l'épave entre 1917 et 1924 et repêchèrent tout sauf 1 % des lingots. Aujourd'hui encore, 22 lingots reposent au fond de la mer, peut-être sous la coque. Les derniers retrouvés se trouvant à 10 mètres sous le fond de la mer, l'or restant sera probablement difficile à atteindre.

 

                                       http://lh4.ggpht.com/_kIWY2DV0KnE/Sr7cRicDOZI/AAAAAAAAEfM/4kqktt6ah10/SS%20Laurentic%20in%201915.JPG

Repost 0
Published by Galaad - dans White Star Line
commenter cet article

Présentation

  • : Paquebots de légende
  • Paquebots de légende
  • : Histoire des célèbres Compagnie et paquebots du 20° siècle.
  • Contact

Visiteur


Il y a actuellement  

  personne(s) sur ce blog

 

Depuis le 4 mars 2010 (jour de création du blog)

14 647 visites

36 366 pages vue

Recherche

Partenaires

456401bannie12

 

Sans-titre-copie-5.jpg

Archives